Conditions d’admission en école d’orthophonie

Pour pouvoir prétendre au métier d’orthophoniste, les élèves devront obligatoirement passer un concours.

Comme pour la plupart des concours médicaux ou paramédicaux, le concours d’entrée en école d’orthophonie est forcément très sélectif.

Il faudra également réunir quelques conditions d’entrée. Je vous explique comment mettre toutes les chances de son côté pour être admis au concours d’orthophonie.

devenir orthophoniste

Intégrer ou pas une classe préparatoire ?

Il n’est pas nécessaire de faire une année en classe préparatoire pour réussir son concours, mais c’est évidemment grandement conseillé.

Le candidat doit être préparé aussi bien que possible aux épreuves écrites d’admissibilité qui comportent des tests d’orthographes et de culture générale en plus des connaissances sur la spécialité médicale visée.

Seulement 5 % des candidats sont retenus à l’issue du concours, il est donc réellement impératif d’être parfaitement préparé.

Forcément, une classe de prépa en orthophonie peut vous aider à faire la différence. Les candidats retenus sans être passés par une prépa sont réellement très rares.

Ce sont des établissements privés qui dispensent les formations. Le coût est généralement élevé, il faut compter un peu plus de 2 000 € par an, pour une formation qui dure entre 6 et 9 mois.

C’est ce type de préparation qui vous permettra d’avoir les meilleures chances d’obtenir votre concours.

Bien sûr, en plus d’une formation digne de ce nom, vous trouverez facilement divers ouvrages traitant sur le sujet du concours d’entrée en orthophonie.

Il faudra réellement mettre toutes cartes de votre côté.

Quelques procédures administratives pour le concours d’entrée d’orthophoniste

Comme pour tous les concours médicaux en France, il sera nécessaire de prendre un peu de temps pour effectuer quelques procédures administratives.

Dans l’ensemble c’est tout de même relativement simplifié.

Pour ce faire, il faut télécharger sur le site de l’école, le dossier d’inscription au concours, et bien sûr de l’imprimer.

Dans certaines écoles, vous devrez écrire une lettre de motivation, en expliquant pourquoi vous souhaitez passer ce concours et devenir orthophoniste. Selon la réponse de la direction de l’école, l’élève reçoit ou non, son dossier d’inscription.

Les dates, mais aussi les frais d’inscription peuvent être variables selon les écoles. Après avoir expédié son dossier, le candidat attendra patiemment une convocation.

Lorsqu’il aura la convocation entre les mains, il découvrira les dates et les horaires du concours.

Il est possible que dans un premier temps, l’école d’orthophonie vous envoie simplement un document qui certifie l’arrivée et la prise en compte de votre dossier.

On vous indique alors si ce dernier est complet ou pas, et on vous invite à patienter pour attendre les dates de l’examen.

Quelles conditions d’admission pour participer au concours ?

Il faut tout d’abord savoir qu’il n’y a aucun limite d’âge pour se présenter à un concours d’orthophonie.

Il faut être cependant titulaire d’un baccalauréat ou bien posséder un titre français ou étranger qui nous dispense du baccalauréat.

Vous devrez posséder une attestation de succès à un Examen Spécial d’Entrée dans les Universités (ESEU), ou bien un Diplôme d’Accès aux Études Universitaires (DAEU).

Il est possible qu’un candidat de terminale soit autorisé à passer les épreuves de sélection, mais il ne pourra pas obtenir l’admission définitive s’il n’obtient pas par la suite son baccalauréat.