Prépa orthophonie

Vous voulez devenir orthophoniste, et vous devez passer un concours pour ça.

Les admissibles sont nombreux, mais les admis ne sont que 5 à 10 % environ par concours.

C’est peu, et il faudra donc mettre toutes les chances de votre côté pour parvenir à valider ce concours. Il y a deux solutions, la première est de travailler seul chez soi, et la seconde est de suivre une école de prépa.

prepa orthophonie

Travailler seul… Possible, mais très difficile

Certains candidats parviennent à obtenir leur concours d’orthophonie sans passer par une classe préparatoire.

Cela dit, ils sont particulièrement rares. On peut tout apprendre et tout étudier dans les livres ou sur internet, mais cela demande une rigueur extrême, un engouement total et surtout une motivation sans faille.

Il faut être capable de s’organiser un emploi du temps et surtout de s’y tenir.

Il y a des cours à distances qui seront indispensables pour avoir de la matière supplémentaire à étudier, pour ne pas oublier des points importants, et surtout pour avoir une autorité qui puisse nous corriger. Au final, ces cours peuvent revenir relativement chers.

Une école de prépa

C’est à mon avis la meilleure des solutions pour se confronter le mieux possible à tous les aléas du futur concours.

Une classe préparatoire vous offre tout d’abord un cadre de travail. Vous aurez un emploi du temps fixe, des devoirs, des cours, des examens. Cela vous aide donc à tenir le rythme et à rester concentré.

En restant seul chez soi, il est très facile de se faire distraire, alors qu’en prépa, des professeurs sont là pour vous rappeler à l’ordre et on ne cède donc pas à toutes les distractions possibles et imaginables.

Vous ne serez pas seul. Généralement, les classes de prépa en orthophonie ne comporte que quelques élèves.

Cela permet de pouvoir poser toutes les questions que l’on souhaite, et surtout d’avoir des réponses ciblées.

Dans le même temps, on profite des questions des autres élèves, qui ne sont pas assez nombreux pour que l’étude devienne compliqué.

C’est également un bon moyen pour rester motivé, car la préparation à un concours d’orthophoniste n’a rien de vraiment excitant.

Il faut avaler des listes de mots, ou encore des règles de grammaire toute la journée, c’est réellement plus facile dans une classe, que seul chez soi avec la tentation d’allumer la TV ou de regarder son Facebook.

La prépa est également un bon moyen de vous juger par rapport aux autres.

Les heureux ne seront pas nombreux, et si vous êtes derniers de la classe, c’est dur psychologiquement, mais vous saurez qu’il faut progresser. Être entouré par meilleur que soi sera le bon moyen de s’améliorer efficacement.

Alors seul ou classe de prépa ?

Vous aurez compris qu’il me semble primordial pour tout candidat de rejoindre une classe de prépa.

Les avantages sont réellement nombreux pour se préparer le plus efficacement possible.

Cependant, la prépa, c’est cher. En effet, il faut compter environ 2 000€ pour une année et le résultat n’est absolument pas assuré.

Il existe cela dit des prépa gratuites, mais qui vous pousseront généralement à vous éloigner de chez vous et prendre un appartement qui finalement risque de vous coûter encore plus cher à l’année.

Dans tous les cas, même si vous intégrez une classe préparatoire, il faudra toujours que vous complétiez par un travail personnel.

C’est ce qui vous démarquera des autres candidats de votre classe, et probablement aussi de tous les candidats qui passeront le concours d’orthophoniste.

C’est notamment vrai pour l’oral, où vous devrez vous renseigner selon votre région sur les possibles demandes des orthophonistes examinateurs qui vous interrogeront.

En conclusion, je pense que la prépa est primordiale, elle est ciblée pour le concours et donc forcément plus efficace.

Pour autant, on ne vous donnera pas tout, et il faudra également une grande partie de travail personnel. Si vous payez 2 000€ pour votre école, nul doute que vous aurez envie de réussir et que vous vous en donnerez les moyens.